La Griffe du chien

Don WINSLOW

La Griffe du chien est un roman ou plutôt une fresque sur les relations entre les États-unis, le Mexique, plus généralement les états d’Amérique du sud et les narcotrafiquants. Ce livre de plus de 800 pages est à la fois extrêmement bien documenté et très vivant. Il met en scène des personnages grandioses qui passent du bon ou du mauvais côté de la morale en fonction des épreuves. La limite poreuse des deux côtés de la morale fait d’eux des personnages attachants qui provoquent de nombreux sentiments. On ne peut ni les haïr complètement les aimer totalement.

L’auteur expose vingt-cinq ans d’histoire sur le traffic de drogue sans sentimentalisme ni hypocrisie sur le rôle réel des États-unis au travers des différents services tel que la CIA ou la DEA sans parler du rôle des mafias italiennes et irlandaises avec au milieu la place primordiale et paradoxale donnée à l’Église.

J’ai beaucoup aimé son style par lequel les descriptions s’animent et qui nous fait passer d’un personnage à l’autre sans nous perdre et qui les met en relation de façon à ce que tout semble logique. La violence est bien présente mais à ses côtés nous pouvons compter sur la grande humanité des personnages.

Ce livre ne se lache pas. Et même si, de part l’ampleur de son texte, j’ai du mettre un certain temps pour arriver à la fin, pas un moment je ne me suis ennuyée ni eu envie de faire une pose.

Publié par martinsophie31

Les livres

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :